Depuis toutes ces années maintenant que j’observe mon cycle, je me sens traversée chaque mois par les quatre saisons:

L’hiver au moment de mes règles

Le printemps, en période pré-ovulatoire

L’été, à l’ovulation

L’automne, en période pré-menstruelle

Oui, tant que ça! Cette métaphore des saisons me convient bien car elle me rappelle mes différentes facettes, et ses diverses énergies qui alternent chaque mois…

Quand vient l’hiver, je n’ai qu’une envie, c’est de rester chez moi au chaud, au coin du feu… Seule avec moi-même, en pause, sur un rythme lent, doux, calme. C’est l’heure du bilan, une phase qui comprend à la fois le deuil et la naissance: Sous la terre qui paraît éteinte, les germes du renouveau sont bien présents. 

Le printemps est le moment de l’action, de la confiance retrouvée; tout est possible! Je me sens bien, j’avance. Les idées, les envies, les projets germent! Comme une jeune fille!

L’été, je suis prête à voir du monde, à donner, prendre soin, partager… Terre nourricière. Une vraie mère!

L’automne est le temps des bourrasques, tout autant que du foisonnement des matières et des couleurs chatoyantes: des pleurs, du nettoyage, je fais de la place, je trie, je ne garde que les objets, mais aussi les projets, les relations qui ont du sens pour moi… Dans le même temps, je me sens complètement magique, puissante, brillante, envoûtante: Une magicienne!

Quelle richesse de se sentir autant reliée à la nature! C’est la fortune à chaque phase de la roue!

Voici, plus en détails, de quoi on parle:

(Pour te documenter sur le sujet, je te suggère de lire « Lune rouge » et « La femme optimale« , de Miranda Gray)

L’hiver

C’est période des règles (La phase commence 2-3 jours avant, et se termine 2-3 jours après).

L’archétype féminin en lien avec cette phase est celui de la vieille femme (la sorcière!), alliant force et sagesse.

Dans la nature, l’hiver est un moment de repli, de silence, de vide, d’intériorité.

Pour la femme, c’est une période d’introspection, de méditation, de connexion à son être profond, de vulnérabilité aussi.

Concrètement, se reposer, ne pas être dans l’action, lâcher prise, et même laisser mourir ce qui n’a plus lieu d’être. C’est le moment de réfléchir aux ajustements de direction de vie. C’est le moment de demander de l’aide à son entourage, de sortir de l’idée de performance, d’avoir confiance que plus on respecte cette pause, ce ressourcement, plus on sera efficace et en forme ensuite.

Oui, il est temps d’oser dire que nous ne sommes pas linéaires! Il est temps d’adapter notre emploi du temps à la maison comme au travail et alléger au maximum les obligations en période de menstruations. tout le monde y gagne: Pendant cette phase, pas de sorties, pas de visites, ni de rendez-vous inutiles, et tout ce qui a lieu, le vivre lentement, en régime réduit.

Commençons nous les femmes par mieux nous connaître, nous respecter, et expliquer à nos conjoints et nos enfants comment nous souhaitons vivre de façon optimale avec notre cycle.

La sexualité peut-être riche en phase hiver tellement nous sommes sensibles et à l’écoute de nous-mêmes.

Le Printemps

La phase pré-ovulatoire (commence 2-3 jours après le premier jour des règles et dure jusqu’à 2-3 jours avant l’ovulation).

L’archétype féminin traversé est celui de la jeune fille, pleine de vie, en pleine forme, joueuse, joyeuse!

Dans la nature, le printemps est la période de fraîcheur, d’élan, de pousse!

Pour la femme, la phase du printemps apporte du dynamisme, de la légèreté, de la liberté. C’est une phase d’action. C’est le moment d’oser, d’agir, de se lancer, d’être audacieuse.

Correspondant à une énergie plus masculine, c’est la phase la plus facile à vivre dans notre société qui valorise la performance et le dynamisme.

C’est le moment de la clarté mentale: Il est temps de mettre en place des plans d’action, rédiger des textes, et d’intégrer toute action qui nécessite des capacités d’analyse et d’élaboration, comme les études et les apprentissages.

C’est le moment de l’énergie physique au top… faire du sport, ranger déménager: à programmer ici !

La sexualité ? Facile, ludique, spontanée, profite!

L’été

L’ovulation! (Cette phase commence 2-3 jours avant l’ovulation et se termine 2-3 jours après l’ovulation).

L’archétype féminin traversé est celui de la mère: opulente, abondante, nourricière, donnant sans condition, aimant avec toute sa générosité.

Dans la nature: de la générosité, des fruits et des légumes en pleine maturité, la nature est comme une mère! 

L’été pour la femme est une phase d’énergie stable de rayonnement et de plénitude. Le corps de la femme s’est préparé à accueillir, donner, nourrir un bébé. C’est une phase de générosité, de douceur, de don inconditionnel, d’amour, de compassion, d’empathie.

C’est le moment d’entrer en contact avec des humains, et de prendre soin des autres, de résoudre des conflits, tant la bonté et l’empathie sont présentes. C’est la saison idéale pour le travail d’équipe et les sorties familiales.

C’est aussi le moment de prendre des décisions, de finaliser des projets.

La sexualité dans cette phase sera magnifiée car le corps s’offre avec amour. 

L’automne

La phase pré-menstruelle (commence 2-3 jours après l’ovulation et dure jusqu’à 2-3 jours avant les règles).

C’est la phase de l’archétype féminin de la « magicienne » ou « enchanteresse », la femme mature consciente de la puissance, à la fois créatrice et destructrice. C’est la « femme sauvage », hypersensible, capable de magie.

Dans la nature, c’est une période d’abondance de récoltes, de couleurs foisonnantes, spectaculaires, mais aussi de bourrasques, tempêtes, les feuilles s’envolent

Pour la femme, c’est une phase de puissance formidable et paradoxale, tant au niveau de la création que de la destruction.

Le corps traverse des doutes et des attentes par rapport à une éventuelle grossesse: cela peut créer des tensions. 

L’intuition est exacerbée, la sensibilité aussi.  C’est le moment d’inventer, d’explorer, de créer non pas pour construire, mais pour trouver sa voie, se trouver soi-même. Tant pis pour l’éparpillement! Ça foisonne, c’est riche! C’est une très belle phase d’exploration des possibles, d’expression de soi, de création, de puissance. Le foisonnement (un mélange de feuilles colorées qui virevoltent et de bourrasques!!) peut être aussi émotionnel, la femme passe de la joie profonde aux pleurs, ça remue, ça nettoie!  L’idéal est d’exprimer toutes ces intuitions, ces émotions par la créativité: la couture, le dessin, la cuisine, peu importe! C’est le moment aussi d’enlever le superflu de sa vie: désencombrer ses affaires, ses relations, ses projets…

La sexualité lors de cette phase peut-être moins intense du fait que la femme est infertile. Mais en même temps, la femme est dans une puissance qui peut étonner son partenaire.

Quelle richesse que le cycle féminin!

Quelle chance d’être cyclique et multiple!

Nous sommes cycliques, comme la vie, et chaque phase a une raison d’être, un sens… ses avantages et ses inconvénients.

Les quatre phases forment un tout équilibré. 

Vivons-les pleinement!