Lâcher la prise

As-tu la sensation de « tenir »? Comme si ta vie était une lutte, un combat ou un voyage en apnée? Comme si tu attendais que « ça passe »? Comme si tu résistais pour subsister?

Personnellement, je connais très bien cette sensation, et même j’excellais en la matière il y a peu de temps: J’avais une résistance tout à fait exceptionnelle.

Serrer le rocher

Parfois, on tient tellement fort …

ce que l’on connaît, ce que l’on ne veut pas perdre, ce qui est fini, ce qui ne nous convient plus (ce travail, cette relation, cette habitude…).

Parfois on résiste, on est tout-e crispé-e, on courbe l’échine, on ferme les yeux, on se bouche les oreilles tellement on a peur de voir, de sentir, de ressentir ce qu’il se passe dans notre vie..

C’est comme si on serrait de toutes nos forces ce rocher au milieu de l’océan.

On tient… et on se croit en sécurité, ou en tout cas on ne sait pas trop, mais 

On attend.

On sent cependant bien au fond de nous que cela ne pourra durer éternellement, car même si on trouve tout un tas d’excuses, force est de constater qu’on s’épuise, on se vide, on perd beaucoup d’énergie … et on est de plus en plus irritable !

D’une main parfois, on essaie d’attraper autre chose, cela peut-être une stratégie, pour lâcher prise plus facilement ensuite. Mais ne lâcher qu’à moitié nous limite en même temps dans nos mouvements. On ne peut aller bien loin si l’on reste accroché-e au rocher…

Et puis, un jour, on coule.

Si on attend trop, il arrive quand même un jour où l’on coule. Et là, l’effort sera long et douloureux pour remonter à la surface. La vie ne nous laissera pas sur un chemin qui ne nous épanouit pas, elle nous amènera au changement, en nous communiquant des messages en douceur au départ, puis des signaux d’alarme de plus en plus puissants!!

Plus on met de temps à se réveiller, plus l’épreuve sera grande: Maladie, échec, rupture, accident…

Pourquoi ne pas lâcher la prise? Se jeter à l’eau, vers l’océan des possibles ?

C’est comme un saut, on part à l’aventure. On surmonte sa peur, ou on part avec elle. Quel sentiment de liberté!

Et là, on fait confiance à la vie. On se laisse guider par elle. Avec la conviction qu’elle nous mènera vers de nouveaux et splendides horizons.

Personnellement, j’ai fait plutôt l’expérience de la grande épreuve! Je vois seulement aujourd’hui tous les signes présents dans ma vie qui aurait dû me faire lâcher (et changer). Mais voilà, comme beaucoup d’entre nous, j’étais aveugle. Je me mentais. J’avais vraiment trop peur.

Tout ce que j’ai appris (en tout premier lieu ressentir, savoir revenir à moi, mon corps, ses messages et les écouter) me rassure maintenant. Ce que j’ai retenu (et l’image du rocher sur l’océan me plaît bien pour cela), c’est que:

  • Il est important de lâcher prise rapidement: Pour ne pas trop se fatiguer, garder des forces pour l’aventure.
  • Il est idéaliste d’attendre de ne plus avoir peur: il faut se lancer avec la peur, présente en nous, ne pas la nier, mais apprendre jour après jour à vivre et agir avec.

Et toi?

Que t’inspire cette idée de lâcher, de te laisser porter par la vie, de faire confiance, au moins sur certains sujets, sans vouloir tout maîtriser ? Quelles sont tes expériences à ce sujet?

J’ai hâte de te lire dans les commentaires 😉

Paula

2018-11-09T04:54:51+00:00By |Categories: Lâcher prise|Tags: , , |0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site is protected by wp-copyrightpro.com