LA CHARTE DE L’ATELIER REVES DE PARENTS (fin 2021)

N.B. Dans les articles 1 à 5: La première phrase est ma manière de le dire et la suite en italique est un extrait d’une charte présente sur le site d’Isabelle Filliozat, dont je partage totalement le point de vue.

Tout ce qui suit est notre intention. Cela ne veut pas dire que nous réussissions à chaque fois. Nous ne sommes pas là pour nous juger, nous sentir coupables. Nous sommes là pour avancer ensemble, expérimenter. Nous nous trompons aussi. Notre choix est de choisir l’amour pour nos enfants, mais pour nous aussi.

1. Nous, les parents chercheurs, ne jugeons pas les autres parents (ni nous-mêmes!).

Le non-jugement : Je m’abstiens de jugement tant sur les personnes qui viennent me consulter que sur les personnes les entourant, enfants, conjoints, parents, collègues… au profit d’un regard multifactoriel sur les situations.

2. Exprimer ses émotions est une attitude saine et naturelle.

L’empathie et l’accueil des émotions : Les émotions sont des réactions naturelles et adaptatives saines. J’encourage chacun à lever le refoulement, à éprouver et exprimer ses émotions pour autant qu’elles ne soient pas des réactions émotionnelles parasites. J’accompagne chacun dans le décodage de ces dernières. L’expression des émotions libère les tensions. L’expression des parasites les renforce.

3. Ce n’est pas en « tirant » sur les fleurs qu’on les fait grandir plus vite.

La théorie de l’attachement : J’adhère à la théorie de l’attachement en ayant conscience de son incompatibilité avec la théorie freudienne des pulsions et de l’Œdipe. L’humain n’est pas animé de pulsions à réprimer mais est un être social et l’attachement est un besoin primaire. Les pratiques de maternage et paternage de proximité, allaitement, cododo, portage sont naturelles. Je suis conscient(e) que l’allaitement maternel exclusif pendant les six mois suivant la naissance est à présent considéré comme un objectif mondial de santé publique (OMS) – Téter satisfait non seulement les besoins alimentaires, mais le besoin d’attachement.

4. Nous les Parents Rêveurs ne croyons pas aux « caprices ».

La parentalité positive : Les comportements des enfants (ou des adultes) jugés inadéquats ou disproportionnés ne sont ni des caprices ni des provocations, mais des symptômes ou conséquences de besoins non satisfaits notamment d’attachement et de liberté. Le comportement-problème est une tentative de solution, charge aux adultes de trouver le problème auquel l’enfant (ou l’adulte) fait face.

5. Nous, les Parents Rêveurs, ne croyons pas aux « bonnes fessées »

La non-violence : Les mains adultes sont là pour soutenir, protéger, aider, caresser, non pour frapper. Il est possible d’accompagner un enfant dans la vie sans gifle, ni tape, ni fessée, ni aucun châtiment corporel. Punitions, cris, menaces, jugements, dévalorisations, tout ce qui fait peur ou honte à l’enfant le blesse en profondeur. S’il arrive à un parent excédé d’y recourir, c’est par épuisement et/ou automatisme acquis dans sa propre histoire, ce n’est en aucun cas éducatif. La sexualité de l’enfant a besoin d’être protégée des désirs adultes.

6. J’offre (et je m’attends à recevoir) seulement des informations, pas des conseils.

Chaque parent a son environnement, sa situation uniques. En tant que Parent Rêveur, je sais que je suis la/le mieux placé.e pour prendre les décisions qui concernent mes enfants. Des informations échangées durant l’atelier, je ne garde que celles qui me plaisent, je laisse les autres. Pour les autres parents, je témoigne, je ne conseille pas.

7. Juste un temps d’échange, pas une psycho-thérapie.

« Rêves de Parents » est un partage entre parents, pas d’une thérapie. Je saurais te conseiller des professionnels si tu ressens le besoin d’aller plus loin dans ton développement personnel ou si tu as un bagage lourd… dont tu aimerais te délester.

8. Les besoins des jeunes enfants d’abord

Même s’il s’agit d’un atelier destinés aux parents, les besoins des enfants priment pendant l’atelier (y répondre en fonction de leur âge): Prends soin d’eux et n’hésite pas à te lever, sortir, si l’enfant en a besoin. Chaque parent s’occupe de ses propres enfants, et de lui-même.

9. Alimentation saine et santé

Nous favorisons l’alimentation saine pour les enfants, et la réduction des déchets (emballages). Alors, sans le rendre trop strict, je te demande de privilégier par exemple les fruits/légumes frais ou secs, dans des boîtes refermables. Aucun écran ni jeux bruyants durant l’atelier, merci.

10. Un espace de liberté et de respect!

Cet atelier est ouvert à tous les parents et n’est lié à aucun mouvement politique, religieux ou autre. Un cadre de respect et d’écoute sera posé.

Bienvenue!