Lettre d’Amour à un être magnifique: Honoré

Mon très cher Honoré,

Tu es délicat, subtil, original, émerveillé par la nature, c’est chouette, ça

Mais, tu es aussi facilement désenchanté, contrarié, et découragé par la critique

Tant tu es exigeant avec toi-même
 

Tu es soucieux du bien-être de tes proches, tu cherches à faire plaisir

Mais aussi tu es angoissé pour ton entourage, et susceptible

Tu es plein d’empathie; en même temps, tu as peur du rejet

Tu ressens tout de façon intense: Les odeurs, les lumières, les bruits…

Et tu es constamment submergé par tes émotions…

Alors en fait, tu te retiens toujours de pleurer

Tu t’es construit une fausse personnalité

(Tu es un poil sensible, en somme!)

Bon je te taquine un peu, Honoré, tu n’es peut-être pas tout ça en même temps…

Mais personnellement, j’en ai assez de ton trop-plein d’émotions, je souffre de cette différence, et je veux changer maintenant.

Loin de moi l’idée que je devrais te rejeter. Au contraire, j’ai décidé que ta sensibilité deviendrait ma force!

Voici les deux pistes que j’explore:

1. Tu ressens tout très fort (les ambiances, les lieux, les gens…). Et bien désormais, j’utilise les informations que donnent ces émotions! Au lieu de nier ces émotions, je les écoute, je leur fais confiance:

Si tu es très en colère, que me dit cette colère?

Si tu es triste, que me dit cette tristesse?

Je vais faire parler aussi mes émotions positives…

Tu es joyeux, que me dit ta joie?

Les informations comprises dans ces émotions me permettent de mieux me connaître et développer ma confiance… 

Donc maintenant, voici ce que je fais, Honoré:
J’ose exprimer mes émotions, ma sensibilité, avec courage: Si quelque chose me touche, je le dis; je deviens de plus en plus précis pour décrire ce qui se passe en moi; je suis convaincue que mon entourage sera content de découvrir mon authenticité, je vivrai des relations plus vraies.

2. Je crée! Oui, ta capacité d’émerveillement est fabuleuse. Tu es bouleversé devant un coucher de soleil? Tu as la larme à l’oeil quand tu écoutes l’adagio d’Albinoni. Et bien au lieu de le voir comme un frein ou une particularité à cacher, maintenant, (et c’est un peu grâce à toi Honoré!) je crée, comme un enfant qui ne se pose aucune question!! Peu importe le moyen d’expression, (je le fais pour moi de toute façon) j’ai introduit dans ma vie des espaces de créativité: Peinture, sculpture, bricolage, jardinage, cuisine… Et je développe chaque jour librement ma créativité en me nourrissant de la beauté du monde que tu perçois si bien…

Surtout, n’oublie jamais une chose: Tu es magnifique, oui, vraiment, comme tu es, Honoré!
Avec tout mon amour, Paula

Honoré, cette partie sensible en nous que parfois nous voulons dissimuler, dans ce monde aux valeurs si « masculines »…

Nous, êtres aux multiples facettes, avons tou.te.s un peu d’ « Honoré » en nous. Chacun.e de nous contient toutes les possibilités dans une combinaison unique. Selon nos choix, l’une ou l’autre de nos facettes apparaît, pour le meilleur ou pour le pire…

Mon intention est de nous aider à mieux nous connaître et nous épanouir sur le fil de la vie tel.le.s de magnifiques funambules. La caricature, avec son ton légèrement incisif, en grossissant un peu le trait, c’est pour te faire sourire… et dédramatiser! Trouvons l’équilibre entre action, émerveillement, réactions émotionnelles et saines émotions…

Au fait, bon courage aux Honoré!
Merci de ton attention et à très bientôt !

Je t’embrasse affectueusement, Paula